• Chirurgie de la cataracte à Fleury-sur-Orne
Prendre rendez-vous en ligne
Simple, rapide,
accéder en 1 clic au planning de RDV
Trouvez le centre d'ophtalmologie
Comme si vous y étiez
Appelez le docteur Naguszewski
Appelez-nous
Une secrétaire à votre écoute
au +33 (0)2 31 82 31 22

Chirurgie de la cataracte à Fleury-sur-Orne (14123 - Calvados)

Chirurgie de la cataracte

Très fréquente. A peu près toutes les personnes âgées de plus de 70 ans présentent une certaine opacification cristallinienne.

La gêne visuelle représente la principale symptomatologie. Il peut s'agir d'une baisse progressive d'acuité visuelle par diminution de transparence des milieux, ou par myopie d'indice en cas de cataracte nucléaire, d'une sensation d'éblouissement, ou encore d'une diplopie monoculaire.

La symptomatologie varie en fonction du diamètre pupillaire dépendant des conditions d'éclairage. En cas de cataracte unilatérale, la gêne peut ne pas être ressentie avant que l'autre œil ne soit affecté.

L'acuité visuelle n'est pas toujours corrélée avec le handicap visuel.

Les capacitées de récupération visuelle après la chirurgie dépendent en partie de l'état rétinien, ce qui justifie la réalisation systématique d'un examen du fond d'oeil sous dilatation pupillaire en pré-opératoire.

L'état de santé général doit aussi être pris en compte, surtout pour décider du type d'anesthésie : générale, péribulbaire ou topique.

Chirurgie

L'amélioration des techniques chirurgicales et des implants intraoculaires ont révolutionné la prise en charge de la cataracte. La chirurgie est actuellement sûre, rapide, peu onéreuse et proposée de plus en plus précocement.

Néanmoins, de redoutables complications peuvent survenir dans une minorité de cas. Si l'accès au fond d'oeil est impossible avant l'intervention, alors le pronostic doit être envisagé avec circonspection jusqu'à l'examen post-opératoires.

Indications de la chirurgie

L'indication opératoire est essentiellement fonction de la baisse d'acuité visuelle et des besoins visuels du patient.
Les autres indications sont représentées par la difficulté d'examiner le fond d'oeil.

Principe de la chirurgie.

Anesthésie

La prévention de la douleur est le principal objectif de l'anesthésie qu'elle soit locale ou générale.

De plus en plus d'interventions sont réalisées sous anesthésie locale, alors que l'anesthésie générale est réservée aux patients adultes, insuffisamment coopérants ou très anxieux, et aux enfants.

L'amélioration des techniques chirurgicales de la cataracte et des lentilles intraoculaires fait partie des avancées médicales les plus importantes des 30 dernières années.

Ce succès est dû à plusieurs facteurs comme l'utilisation de microscopes chirurgicaux et la meilleur protection de l'endothélium cornée.

Malheureusement, la cataracte est encore la principale cause de cécité à travers le monde.

Les techniques modernes d'extraction de la cataracte nécessitent l'utilisation de sondes introduites par une incision cornéenne de petite taille, et l'insertion de lentilles intraoculaires pliables.

Une substance viscoélastique transparente composée d'acide hyaluronique est injectée dans un premier temps dans la chambre antérieure, condition nécessaire à la protection de l'endothélium cornéen.

La capsule antérieure du sac cristallinien est ouverte de façon circulaire, permettant l'accès au cortex et au noyau cristallinien. La sonde fragmente mécaniquement le noyau en plusieurs parties (phakoémulsification), qui sont par la suite aspirées.

Une irrigation continue de solution saline refroidit l'extrémité de la sonde et permet de maintenir la profondeur de la chambre antérieure.

Après l'extraction du cristallin, les masses corticales résiduelles sont également aspirées. L'implant est alors placé dans le sac capsulaire.

La rupture de la capsule postérieure est la complication la plus fréquente.

Elle aboutit généralement à une issue de vitré en chambre antérieure et parfois à la bascule de fragments cristalliniens dans le segment postérieur.

Ils doivent alors être enlevés par vitrectomie.

L'infection post-opératoires (endophtalmie) est une complication rare mais désastreuse ; la complication tardive la plus fréquente est représentée par l'opacification de la capsule postérieure qui est traitée par capsulotomie au laser YAG.

Par ailleurs, le faible taux de complications et les bons résultats visuels expliquent que le niveau d'acuité visuelle à partir duquel le chirurgie est proposée est de moins en moins bas.

Pour le patient, la récupération et la stabilisation visuelle sont rapides.

Un mauvais résultat visuel post-opératoires est généralement en rapport avec une pathologie préexistante plutôt qu'avec une complication chirurgicale.

Une amblyopie ou maculopathie (DMLA) en sont les principales causes.

Pronostic

Environ 80% des yeux opérés ont une acuité visuelle supérieure ou égale à 5/10 en post-opératoires.

Une mauvaise récupération visuelle est habituellement en rapport avec une pathologie ophtalmologique préexistante.

La survenue d'une cataracte secondaire après une chirurgie non compliquée peut entraîner une nouvelle baisse d'acuité visuelle et est, dans ce cas, traitée par capsulotomie laser (YAG)

Contactez-nous
Tél. +33 (0)2 31 82 31 22
Fax. 02 31 82 33 94
Immeuble Copernic, 18 rue Quadrant
14123 Fleury-sur-Orne
Horaires de consultation
Lundi : 13h - 17h
Mardi, Mercredi, Vendredi : 8h - 12h / 13h - 17h
Jeudi : Bloc
Le docteur Naguszewski consulte au cabinet d'ophtalmologie à Fleury‑sur‑Orne et opère à la clinique St Martin